page contents

Les verbes

Conjugaison

Les verbes serbes sont répartis en huit classes de conjugaison, d’après la terminaison du radical du verbe et la désinence de la 3e personne du singulier.

Exemple de verbe régulier de la 1re conjugaison, aux modes et aux temps les plus utilisés :

ModeTempsForme affirmativeForme négativeTraduction
Infinitif tresti secouer
  Présent tresem ne tresem je secoue, je ne secoue pas
treseš    
trese    
tresemo    
tresete    
tresu    
Passé composé tresao, tresla, treslo sam nisam tresao, -la, -lo j'ai secoué, je n'ai pas secoué
tresao, -la, -lo si    
tresao, -la, -lo je    
tresli, -le, -la smo    
tresli, -le, -la ste    
tresli, -le, -la su    
Futur trešću neću tresti je secouerai, je ne secouerai pas
trešćeš    
trešće    
trešćemo    
trešćete    
trešće    
Conditionnel tresao, -la, -lo bih ne bih tresao, -la, -lo je secouerais/j'aurais secoué,
je ne secouerais pas/je n'aurais pas secoué
tresao, -la, -lo bi    
tresao, -la, -lo bi    
tresli, -le, -la bismo    
tresli, -le, -la biste    
tresli, -le, -la bi    
Impératif tresi! ne tresi! /
nemoj da treseš! /
nemoj tresti!
secoue!, ne secoue pas!
(neka) trese! (neka) ne trese!  
tresimo! ne tresimo! /
nemojmo da tresemo! /
nemojmo tresti!
 
tresite! ne tresite! /
nemojte da tresete! /
nemojte tresti!
 
(neka) tresu! (neka) ne tresu!  
Participe présent tresući ne tresući secouant, ne secouant pas
passé tresavši ou tresav    
Adjectif verbal actif tresao, -la, -lo, -li, -le, -la    
Adjectif verbal passif tresen, tresena, treseno,
treseni, tresene, tresena
netresen, -a, -o, -i, -e, -a secoué(e)(s), non secoué(e)(s)

Remarques :

  1. Les verbes irréguliers sont nombreux, ainsi que les changements phonétiques provoqués par les suffixes et les désinences.
  2. Les grammaires serbes ne font pas mention d’un mode indicatif.
  3. Le verbe français ’être’ a deux correspondants en serbe : jesam et biti.
  4. L’auxiliaire du passé composé est toujours le présent du verbe jesam : (je)sam, (je)si, je, (je)smo, (je)ste, (je)su.
  5. Aux temps composés, l’adjectif verbal actif s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
  6. La personne du verbe est incluse dans la forme de celui-ci, étant exprimée par la désinence, c’est pourquoi le sujet peut ne pas être exprimé par un nom ou un pronom.
  7. À la forme négative des verbes auxiliaires, la négation est soudée à ceux-ci. Avec le verbe jesam, la négation devient ni-.
  8. Le futur se forme généralement à partir du radical du verbe, auquel on ajoute la forme brève du verbe hteti ’vouloir’ au présent : Pevaćeš. ’Tu chanteras.’ Mais en présence du pronom personnel sujet, ainsi qu’à la forme négative, l’auxiliaire est détaché du verbe, qui prend dans cette situation la forme de l’infinitif : Ti ćeš pevati. ’Toi, tu chanteras.’, Nećeš pevati. ’Tu ne chanteras pas.’
  9. Dans certaines propositions subordonnées complément d’objet direct, le présent peut être employé avec la valeur du subjonctif français : Rekao mi je da dođem. ’Il m’a dit de venir.’, Reci mu neka dođe. ’Dis-lui de venir.’
  10. La construction proposition principale + la conjonction da + subordonnée complément d’objet direct est utilisée quand il y a deux sujets dans la phrase (Hoću da pevaš. ’Je veux que tu chantes.’), mais aussi quand les deux propositions ont le même sujet (Hoću da pevam. ’Je veux chanter.’), à l’encontre du croate et de la plupart des langues slaves qui préfèrent dans ce cas la construction verbe régent + infinitif.
  11. Le conditionnel avait autrefois un passé, mais il n’en a plus. Le passé se distingue du présent par le contexte.
  12. L’impératif négatif peut se former de trois façons:
– la négation ne + la forme affirmative de l’impératif ;
– le verbe auxiliaire nemoj + la conjonction da + le présent du verbe à sens plein ;
nemoj + l’infinitif.

Formes moins utilisées :

  • Le futur antérieur se forme du présent du verbe biti + l’adjectif verbal actif : budem tresao ’j’aurai secoué’.
  • La forme appelée aorist exprime une action passé ayant eu lieu après une autre action passée ou juste avant le moment de la parole : tresoh ’je secouai’. Seul l’aorist de biti est fréquent, mais seulement comme auxiliaire du conditionnel.
  • L’imparfait : tresiah ’je secouais.’ Il est employé seulement dans la langue littéraire et dans certains énoncés figés, tel Gde to beše? ’Où était-ce ?’ À la place de l’imparfait on utilise le passé composé des verbes imperfectifs.
  • Le plus-que-parfait se forme de deux façons : de l’imparfait du verbe biti + l’adjectif verbal actif (bejah/beh pisao ’j’avais écrit’) ou du passé composé de biti + l’adjectif verbal actif (bio sam pisao).

Cliquez ici pour aller sur la liste de mots

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site